Les différents types de courses de chevaux

Les paris hippiques présentent plusieurs possibilités de paris correspondant aux types de courses. Les règles diffèrent d’un type de course à un autre et d’un événement à un autre.

C’est le cas des courses en trot et au galop qui sont soumises à des règlements propres.

Les courses de trot

Le trot et le galop sont deux manières de courir du cheval. Dans une épreuve de trot, le cheval est obligé de trotter tout au long de la course. S’il se met à galoper, il sera sanctionné et peut être disqualifié de la course.

courses-de-chevaux

Le trot attelé

Dans une course au trot attelé, comme son nom l’indique, le cheval doit suivre la règle en vigueur des épreuves de trot. Il ne doit donc pas galoper. Le jockey se positionne dans un char attelé au cheval.

Ce char, appelé sulky comporte deux roues arrières. Comme dans toutes les courses, le cheval qui franchit la ligne d’arrivée le premier est le vainqueur de la course.

Parier sur les courses de chevaux sur le bookmaker Bilyoner

Le trot attelé présente deux départs différents :

  • Dans un départ autostart, les chevaux courent derrière une voiture avec une barrière pour les empêcher d’entamer prématurément la course. Les chevaux rejoignent leurs places respectives puis la voiture accélère pour que les chevaux puissent accélérer à leur tour et commencer la compétition
  • Dans un départ volte, les chevaux courent perpendiculairement à la piste pour s’aligner après un quart de tour. Le départ est ensuite donné et ils peuvent commencer la course.

Le trot monté

Dans ce type de course, le cheval est monté directement par le jockey. La bête doit réaliser la course au trot.

Les épreuves au galop

Contrairement aux épreuves au trot, la démarche appropriée dans ce type de course est le galop pour que le cheval puisse arriver premier de la course et devenir vainqueur.

 

Le plat

Dans le galop au plat, le cheval doit courir sur une distance de 900 à 4000 mètres ou de 1600 à 2400 mètres. Avant le début de la course, les chevaux sont gardés dans les stallesChevaux individuelles, puis quand le départ est donné, les portes s’ouvrent automatiquement.

Des charges sont soumises à chaque cheval, de l’ordre de 50 à 62 kg et correspondant au poids du jockey. Ce système est appelé handicap.

La course à obstacles

Comme son nom l’indique, la course à obstacles se réalise sur un parcours avec des obstacles à franchir. Au départ, le cheval se poste derrière un élastique.

Les obstacles peuvent être des haies, il s’agit donc d’une course de haies sur 3000 à 3900 mètres ; un steeple-chase sur 4300 à 4400 mètres ou de cross-country sur 5000 à 7000 mètres.