Arrestation de joueurs renommés de poker impliqués dans une affaire mafieuse

Le mardi 16 avril dernier, les autorités américaines ont pu démanteler une organisation criminelle russe de grande envergure : la Taiwanchik-Trincher Organisation. A la tête de celle-ci se trouve des athlètes notoires et de célèbres joueurs de poker, entre autres Justin Smith et Vadim Trincher, champion du World Poker Tour en 2009. En effet, il s’avère que ces-derniers aient trempés dans diverses affaires de blanchiment d’argent, d’extorsion de fonds et d’organisation de parties privées de poker dans l’illégalité.

Apparemment, bon nombre de stars tant hollywoodiennes telles que le vocaliste de jazz Joe Mancuso, et sportives et des joueurs de poker de nationalité ukrainienne et russe appartiennent à ce groupement mafieux. Le trafic auquel les 34 criminels se livraient atteignait une valeur monétaire de plus d’une dizaine de millions de dollars. La bande se servait des parties privées comme couverture pour dissimuler le blanchiment de fonds. Il semblerait que si l’on additionnait le nombre d’années carcérales des 34 arnaqueurs appréhendés mardi à New-York, cela atteindrait environ 1200 années. Vadim Trincher à lui seul risque la lourde peine de 90 ans de prison étant donné qu’il appartiendrait, d’après le FBI, au trio qui dirigerait cette organisation.

 En tout cas, la réputation du poker en prend un coup : Abe Mosseri, qui avait fini 3eme aux World Series Of Poker 2011, John Hanson qui faisait partie du trio final aux WSOP 2007 – H.O.R.S.E., Justin « Boosted J » Smith le joueur de stud âgé de 25 ans, William Edler, détenteur d’un bracelet WSOP et Peter Feldman un ex-membre de la Team Fulltilt Poker. Tous ces noms connus de l’univers du poker impliqués de loin ou de près dans une organisation criminelle laisse le public perplexe. Toutefois, comme cela a été le cas du Black Friday, le temps atténuera sans doute les réticences.

A l’heure actuelle, les Abraham Mosseri, William Edler, Donald McCalmont sont tojours en cavale.D’après les autorités compétentes, l’enquête se poursuit et il parait que des sites de poker en ligne soient également impliqués dans ce type de réseau.